Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur

Après la galette des rois, la crêpe de l’empereur ! 
J'étais en retard pour l'Epiphanie, je serai en avance pour la Chandeleur :)

Mais cette année, je voulais des crêpes originales, gourmandes certes, mais si différentes de toutes ces crêpes fines et légères ! Je les ai voulu épaisses et généreuses, dignes d'un goûter de roi... euh non d'un empereur !

J'ai nommé les kaiserschmarren ! (on peut aussi l'écrire Kaiserschmarrn...)
Après la Bretagne et la Bulgarie, nous voici en Autriche.
Je vous fait découvrir une crêpe autrichienne qui remplit tous les cirtères énoncés ci-dessus, et qui, une fois soufflée à la poêle, garnie de raisins secs moelleux et juteux, saupoudrée d'un voile de sucre glace, et accompagnée d'une compote de fruits, enchantera vos papilles !

J'ai trouvé une explication de son origine chez Tiuscha :

"Selon plusieurs légendes, qui placent l'action tantôt dans un ferme de montagne, tantôt dans les cuisines du palais impérial, l'Empereur François-Joseph 1er de Habsbourg aurait trouvé très à son goût une crêpe ratée (ou une omelette sucrée ?), qui aurait accroché à la poêle qu'on aurait déchiré en morceaux afin que le souverain puisse la déguster. Ces crêpes délicieuses auraient alors pris le nom de Kaiserschmarrn, qui évoque quelque chose qui ne ressemble à rien, quelque chose juste bonne à mettre à la poubelle (le mot s'emploie en allemand pour désigner un navet au cinéma), bref un "ratage"." 

Il n'en est rien en ce qui concerne sa qualification de "ratage"... bien au contraire ! Une fois qu'on y a goûté, on y revient ! C'est d'ailleurs le sort qu'elle nous a réservé :)
Après les avoir dégusté une première fois, il a "fallu" les tester quelques jours plus tard pour confirmer notre verdict : succulentes ! Belle excuse... que ne ferions nous pas par pure gourmandise : invoquer le doute pour réitérer ce doux moment de plaisir ! Je fus complice !
Et vous ? Serez-vous complice ?

Ingrédients pour 5 gourmands

Les crêpes

30 cl de lait entier
175 gr de farine
50 gr de sucre en poudre
4 œufs  
3 càs de raisins secs (macérés dans du rhum ou de l’eau la veille pour les faire gonfler)
30 gr de beurre

La compote

500 g de prunes rouges (ou quetsches d’Alsace… difficile d’en trouver en janvier-février !!!)
80 g de sucre (ou plus selon les fruits)
1 bâton de cannelle
5 cl d’eau
Le jus d’un citron

La crème anglaise 

2 jaunes d’œufs
1/2 l de lait d’amande
30 g de sucre blond
1 càs d'eau de fleur d’oranger
1 pincée de fève tonka
1 càc de Maïzena

Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur

Préparation de la compote (peut se préparer la veille)

Laver et retirer les noyaux des fruits. Les déposer dans une casserole à feu moyen, avec le sucre, l'eau, le jus de citron et le bâton de cannelle. Couvrir et laisser compoter à feu doux.

Ne pas oublier de faire macérer les raisins secs dans du rhum ou de l’eau pour les faire gonfler.

Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur

Préparation des crêpes (le lendemain)

Séparez les blancs des jaunes.

Mélanger les jaunes d’œufs et la farine !!!! … dur dur çà fait des grumeaux ! Il faut procéder de la façon suivante :  mélanger un peu de farine avec les jaunes, puis tout de suite ajouter du lait, puis progressivement et alternativement la farine, le lait, la farine, le lait… jusqu’à épuisement des ingrédients ! Bien fouetter pour éliminer tout grumeau !
Enfin, ajouter les raisins secs.

Monter les blancs en neige, en ajoutant progressivement le sucre en poudre.
Incorporer délicatement les blancs en neige dans la préparation contenant les jaunes à l’aide d’une spatule. 
Chauffer une poêle de 25 cm de diamètre. 
Verser la préparation et laisser cuire à feu très doux durant environ 15-20 minutes.

Ensuite il y a 2 possibilités :
- soit cuire au four : allumer le four à 200 °C et lorsque la crêpe est cuite d'un côté, finir la cuisson au four durant environ 10 mn. 
- soit à la poêle : retourner la crêpe pour la faire cuire durant environ encore 10 minutes dans la poêle beurrée.  
Quand la crêpe est cuite, la découper en petits losanges, puis généreusement saupoudrer de sucre glace.

Petites Astuces :

  • Bien beurrer la poêle au début (y compris sur les bords) pour éviter tout attachement .
  • Cuire sur feu très doux (attention, avec un feu doux, çà risque de brûler !).
  • Soulever de temps en temps la crêpe épaisse avec une spatule pour la décoller doucement de la poêle et si nécessaire glisser un petit bout de beurre en-dessous !
  • Lorsqu’elle commence à épaissir et à devenir « compacte » (environ 15-20 minutes de cuisson), la décoller de la poêle avec la spatule, poser une autre poêle (légèrement plus grande ou de la même taille et beurrée) par-dessus puis renverser la crêpe dedans.
  • Terminer la cuisson de la deuxième face pendant environ 10-12 minutes.
  • Ne pas être avare avec le sucre glace !
  • Se déguste tiède, en tout cas c’est ainsi qu’on la préfère pour l’avoir également goûtée froide.
Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur

Préparation de la crème anglaise

Amener le lait à ébullition avec la fève tonka et l’extrait de fleur d’oranger.
Dans un bol, travailler les jaunes d’œufs avec le sucre et la maïzena pour obtenir un mélange mousseux. Verser doucement le lait bouillant sur le mélange œuf-sucre-fécule tout en mélangeant vivement et continuellement. Remettre cette préparation dans une casserole sur le feu et faire épaissir à feu doux sans cesser de remuer : le mélange ne doit pas bouillir et la crème est prête lorsqu’elle nappe la cuillère. Retirer alors du feu et réserver dans un récipient froid.

Vous l'aurez bien compris : chez nous elles furent dégustées avec une déliceuse compote de prunes et d'une crème anglaise maison.
Mais vous pourrez également les servir chaudes (ou tièdes) accompagnées de compote de pommes ou avec de la confiture d'airelles (Preiselbeere en allemand), de cerises, d'abricots ou de framboises.

Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur

Sources diverses de la recette trouvées sur Pinterest

Autres recettes de crêpes : 

  
  
  
 

BONNE DEGUSTATION ! 

Kaiserschmarren ou Crêpes de l'Empereur
Tag(s) : #Dessert